Le numéro 187 en vente jusqu'au 02 juin 2015
Presse Pontissalienne 187

Infos

Edito

Miroir

La proximité du Haut-Doubs avec la Suisse est comme un miroir déformant. Certes 30 % des salariés résidant dans le bassin d’emploi de Pontarlier travaillent de l’autre côté de la frontière. Certes, ces travailleurs frontaliers bénéficient d’un salaire horaire brut supérieur de 69 % à celui d’un salarié travaillant en Franche-Comté d’après une très récente étude dont nous publions l’essentiel dans ce numéro. Certes, le taux de chômage du bassin d’emploi de Pontarlier reste, à 6,8%, très en deçà des chiffres régionaux et plus encore des taux nationaux. Seulement, si on gratte un peu le vernis doré de ce Haut-Doubs qui fait tant d’envieux, on s’aperçoit que les chiffres ne sont pas si flatteurs que cela pour peu qu’on les approfondisse un peu. En effet, l’étude sur les besoins en main-d'œuvre que vient de rendre publique Pôle Emploi Franche-Comté montre que le bassin d’emploi de Pontarlier compte cette année, malgré une reprise apparente des intentions d’embauche dans presque toute la région Franche-Comté, moins d’établissements recruteurs que l’an dernier. Les autres bassins d’emploi, à l’exception de celui de Morteau où le nombre d’embauches prévues est en baisse, affichent de meilleures perspectives pour 2015. On peut en déduire aisément que si la Suisse n’était pas cette roue de secours providentielle de l’emploi que le bassin pontissalien connaîtrait une hausse quasi certaine de son taux de chômage en 2015 alors même que la tendance régionale, et même nationale, semble être au léger rebond de l’emploi en ce début d’année. L’autre perversion liée à la proximité de cet eldorado helvétique est que notre région, particulièrement les secteurs de Pontarlier et de Morteau est devenue une terre de “chômage importé” pour reprendre l’expression du directeur régional de Pôle Emploi. Cela signifie que nombre de demandeurs d’emploi en provenance d’autres régions françaises, attirés par les perspectives de jours meilleurs auprès d’employeurs suisses, viennent chercher leur bonheur ici. Seulement, tout le monde ne le trouve pas et par conséquent, ce sont autant de nouveaux inscrits venant gonfler les statistiques locales des demandeurs d’emploi. Il convient donc en matière d’emploi de ne pas s’arrêter à la première lecture de chiffres apparemment flatteurs. Ils cachent une réalité beaucoup plus nuancée. Et si la machine économique suisse venait vraiment à s’enrayer, les dégâts locaux seraient d’autant plus dramatiques.
Jean-François Hauser

Sommaire
Le futur visage de Pontarlier.
La Ville souhaite regagner des habitants en densifiant les quartiers. Présentation des projets d'urbanisation.
 
1 400 projets d'embauches cette année sur le bassin pontissalien.
Pôle Emploi a révélé les résultats de sa grande enquête sur les besoins de main-d'œuvre.
 
L'hôpital de Pontarlier face à la justice.

Les patients mécontents n'hésitent plus à porter plainte contre l'établissement de santé.

 

Jean-François HAUSER

Directeur de la rédaction