Numéro 190 en vente jusqu'au 01 sept. 2015
Presse Pontissalienne 190

Infos

Edito

Colère

Patrick Genre est en colère. Et il ne manque pas une occasion de le faire savoir. Le maire de Pontarlier a pris à bras-le-corps sa nouvelle fonction de président de l’association des maires du Doubs. Au nom de ses 592 collègues maires, il monte au front, allant jusqu’à arborer un autocollant “J’aime ma commune” (voir notre article en page 5). Avec les représentants des maires des trois autres départements francs-comtois, il se bat également. Pour que le rôle de maire ne se résume pas à la gestion de l’état civil ou des chiens écrasés. Les réductions drastiques des dotations de l’État ainsi que la désormais fameuse loi N.O.T.R.E. (Nouvelle organisation territoriale de la République) qui se profile, risquent de mettre sérieusement à mal l’autonomie et le pouvoir des maires. Parmi les dispositions voulues par le législateur figure notamment l’élection au suffrage universel direct dès 2020 des présidents des communautés de communes. Les maires craignent par-dessus tout que l’échelon communal soit à terme condamné au profit des communautés de communes. Avec cette loi, on atteint là le paroxysme du ridicule à la française. On a créé à partir de la fin des années quatre-vingt-dix un échelon de plus - les communautés de communes - partant d’une bonne idée qui est de mutualiser les moyens entre communes afin de pouvoir mener à bien des projets d’investissement qu’une petite commune seule n’aurait pas pu gérer. Quinze ans plus tard, à vouloir pousser plus loin encore la volonté de rationalisation (et ne tenant aucunement compte de la spécificité des bassins de vie), on veut créer des communautés de communes de plus de 20 000 habitants, y compris en milieu rural ou montagnard. Une aberration technocratique de plus. Dans un pays qui compte encore plus de 36 000 communes, il est certes nécessaire de regrouper pour plus d’efficacité. Mais que de temps, d’énergie et d’argent public perdus à vouloir rebattre sans cesse la carte territoriale de la France. Deux ans après avoir signé la carte des intercommunalités dans le Doubs, le préfet s’apprête une nouvelle fois à y mettre un coup de crayon pour en pondre une nouvelle. Regardons une nouvelle fois à quelques kilomètres de chez nous. Les Suisses n’ont pas créé de communautés de communes, ils procèdent, en douceur, à la fusion de communes. Exemple récent dans le Val-de-Travers qui ne forme plus qu’une commune. Simple, et efficace…
 

Jean-François Hauser

Sommaire
Escapades insolites dans le Haut-Doubs.
Pour son numéro de l'été, La Presse Pontissalienne vous emmène à la découverte des plus beaux panoramas du Haut-Doubs.
 
Pontarlier la verte.
La Ville a voté un plan de transition énergétique. Objectif : faire baisser sa facture de 5% d'ici 2020.
 
Patrick Genre, le chouchou de François Sauvadet.

La tête de liste de la droite aux élections régionales souhaiterait que le maire de Pontarlier mène la bataille dans le Doubs. Confidences.

 

Et 36 pages d'informations sur Pontarlier et le Haut-Doubs.

 

Jean-François HAUSER

Directeur de la rédaction